Connaître le Burkina Faso

Ancienne colonie française, la Haute-Volta obtient l’indépendance en 1960. Le nom actuel du pays (Burkina Faso) date du , sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Combinaison dans deux langues principales du pays, il signifie la patrie des hommes intègresBurkina se traduisant par « intégrité, honneur » en mooré, et faso, terme emprunté à la langue dioula, signifiant « territoire ou terre ou patrie ». La Constitution nationale nomme les habitants du Burkina Faso les « Burkinabè » (mot invariable), où le suffixe «  » désignant l’habitant (homme ou femme) est en foulfouldé, langue parlée par les Peuls, peuple d’éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest. Le choix de ce mélange de langues (fondé sur trois langues ayant le statut de langues nationales avec le français) dans la dénomination du pays et de ses habitants traduit la volonté d’unification d’une société multi-ethnique (plus de 60 ethnies). Dans la francophonie, les habitants du Burkina peuvent être désignés comme Burkinabè (invariable). On utilise Burkina, Faso ou Burkina Faso dans les usages courants, et Burkina Faso dans les usages officiels. D’après la constitution du Burkina Faso, « le Faso est la forme républicaine de l’État ». Le terme « Faso » remplace donc le terme « République » : « République du Burkina Faso » ou « République du Burkina » n’existe pas. De même on utilise officiellement « président du Faso » au lieu de « président de la République ».

Devise nationale Unité – Progrès – Justice1
Hymne national Ditanyè (l’Hymne de la victoire)

(source Wikipédia)

Histoire du pays, des ethnies et régions

Cette rubrique évolutive ira piocher des articles sur différentes sources avec leur accord

Naba Kango régna sur le Yatenga en monarque absolu pendant trente ans, luttant contre le brigandage et une aristocratie frondeuse. Il réussit à réinstaller la paix dans le pays, créa une nouvelle capitale du Yatenga qu’il nomma Ouahigouya

Le plus important, le royaume du yatenga, au nord, fut en contact direct avec les empires soudanais contre lesquels il mena des expéditiond (prise de toumbouctou en 1329). Il dut notamment résister aux entréprises d’islamisation de l’empire Songhaï. L’administration, très centralisée, permettait de mobiliser rapidement des forces de defence.

Le royaume du Yatenga, fondé vers 1540 dans la région nord de l’actuel Burkina Faso, est né d’une querelle de succession qui opposa entre eux les descendants de Ouedraogo, fondateur du royaume mossi et fils de Yennega la cavalière…lire la suite

Photos du Faso

1984 - 1988            1988 à nos jours